Cabecera Agrovin
Oenologie » Gestion de l’Oxygène
Gestion de l’Oxygène

Dés le début de l’élaboration, l’oxygène est présent de manière spontanée et non contrôlée, participant de façon positive ou négative. Sans ce contact, les nombreuses réactions qui contribuent à la stabilité et à la qualité du vin ne seraient pas possibles. Le contrôle de l’oxygène avec le vin doit se percevoir comme un outil intéressant qui protège, perfectionne et améliore qualitativement les élaborations. Agrovin propose une gestion intégrale de l’oxygène avec les équipements adaptés:

dosiox

Dosage précis de l’oxygène grâce à la technique de la microoxygénation. Il permet de contrôler la quantité d’oxygène incorporé à chaque instant. Cet outil œnologique peut être utilisé:

• Entre la fermentation alcoolique et la fermentation malolactique, il favorise la polymérisation des anthocyanes et des tanins, et améliore la stabilisation colorante.

• Elevage sur lies, évite les processus réducteurs provoqués par la lyse des levures.

• Elimination des composés soufrés indésirables, évitant les problèmes de réductions postérieures.

• Elimination des tanins agressifs (verts, secs), aide aux polymérisations croisées des tanins qui impliquent une diminution du caractère amer ou astringent.

(En savoir +)

dosiox

Elimination sélective de l’oxygène avant l’embouteillage. L’évolution du vin embouteillé est relative à la présence de l’oxygène. (En savoir +)

Chaque milligramme d’oxygène dissout est capable d’oxyder 4 milligrammes de dioxyde de soufre. Les vins à faible teneur en dioxyde de soufre peuvent pâtir des phénomènes d’oxydation indésirables, en laissant apparaître des notes d’évolution et des changements de tonalité (brunissement, tonalités tuilées). L’élimination de d’oxygène dissout avant l’embouteillage permet de préserver les qualités intrinsèques du vin dans le temps.