Parler de vin, c’est parler d’expériences, de sensations et de moments uniques autour d’un verre de vin ; c’est solliciter ses cinq sens et savourer chaque gorgée en quête de nouvelles sensations. C’est dans cet esprit que le groupe Agrovin a conçu son nouveau catalogue de sensations, un catalogue qui s’inspire de chacune des sensations que l’on peut éprouver en buvant un verre de vin.

Chaque vin possède un caractère unique grâce au travail de l’œnologue, une tâche à laquelle le groupe Agrovin apporte son soutien en qualité de conseillers et d’alliés pour définir la personnalité du vin à chaque étape du processus de vinification et d’affinage. Grâce à la carte des sensations conçue par l’équipe technique d’Agrovin, les établissements vinicoles sauront de source sure quels sont les produits les plus appropriés à chaque étape du processus.

Par ailleurs, bien qu’il soit très compliqué de définir un profil de vin qui s’adapte aux goûts des consommateurs, on constate la coexistence de plusieurs tendances sur tous les marchés, comme notamment :

Vins élevés sous bois, mais qui préservent leur caractère fruité.

Vins structurés, mais sans astringence.

Vins peu structurés et très fruités.

Vins sans sucre, mais doux.

Vins de garde, mais sans sulfites.

Vins biologiques, mais également vins vegan.

Tous ces attributs se traduisent par une série d’équilibres qui peuvent être traités séparément (fruité-boisé, structure-astringence, douceur-acidité, etc.) pour, ensemble, former un équilibre global entre les sensations tactiles et aromatiques. Ces attributs ont été intégrés dans le nouveau catalogue de sensations d’Agrovin au sein de la fameuse « carte des sensations », qui permet de savoir quels produits sont nécessaires pour définir le caractère du vin que l’on souhaite obtenir.

Luis Cotanda, actuel directeur marketing du groupe Agrovin, sera notre guide tout au long de ce large catalogue de sensations et nous permettra d’en découvrir les nouveautés grâce à ce bref entretien :

Pourquoi avoir créé un catalogue de sensations ? Sur quoi reposent sa structure et sa définition 

Lorsqu’un œnologue élabore un vin, il sait parfaitement à quoi doit ressembler son vin, car il connaît mieux que quiconque les goûts de ses consommateurs. Il doit donc l’adapter à un certain profil sur le plan aromatique et gustatif.

Dans ce profil de vin, les sensations aromatiques et tactiles forment un équilibre dans lequel toutes les sensations se complètent.

Lorsque les œnologues déterminent le caractère du vin à l’aide de produits œnologiques, ils ont besoin de connaître l’influence de chacun des produits sur cet équilibre global. C’est pourquoi, dans ce catalogue, nous avons décidé de classer les produits non pas en fonction de leur nature, mais en fonction de leur effet global sur le vin.

Une autre particularité de ce catalogue est son infographie : nous avons conçu une carte des sensations qui nous permet de montrer graphiquement les sensations que procure chaque produit. Grâce à ce système, nous facilitons le processus de décision lors de la définition du caractère du vin.

Quelles sont les nouveautés les plus importantes?  

Chaque saison, le catalogue d’Agrovin présente de nouveaux produits qui contribuent à améliorer la qualité des vins et dont les œnologues ont besoin pour définir le caractère de leurs vins, qui, comme je viens de l’expliquer, doivent répondre aux goûts et aux tendances des consommateurs.

Dans cette édition, afin de continuer à faciliter le travail de l’œnologue, nous avons conçu une nouvelle mannoprotéine en format liquide qui, grâce à sa faible turbidité et à sa faible coloration, peut être utilisée juste avant la mise en bouteille sans compromettre la couleur des vins et leur filtrabilité.

L’autre nouveauté de cette année a été l’incorporation du « topping » : un format de chêne qui a l’intensité d’un alternatif, la précision et l’intégration d’un tanin affinant, et le volume et la sucrosité d’un polysaccharide.

Que représente ce catalogue pour les œnologues et que peuvent-ils y trouver 

Le catalogue de sensations est l’outil idéal pour aider les œnologues à définir le caractère de leurs vins de la manière la plus simple et la plus efficace possible.

Nous savons que les œnologues évoluent constamment dans leur pratique en cherchant à élaborer des vins pour des consommateurs de plus en plus exigeants. Nous avons notre rôle à jouer dans cette évolution et nous voulons les aider au maximum à atteindre leurs objectifs en termes de qualité, car chez Agrovin, leurs objectifs sont aussi les nôtres.

Si vous étiez un consommateur, avec l’expérience qui est la vôtre dans le monde du vin, quel vin demanderiez-vous à un œnologue d’élaborer?

Le marché actuel est très concurrentiel et il est difficile de définir un type de vin modèle à produire.

D’autre part, la notion de « goût du consommateur » est un concept très large, car il existe une multitude de types de consommateurs, et les goûts sont variables, voire contradictoires.

Les consommateurs recherchent souvent des vins avec des notes boisées, mais préservant leur caractère fruité, des vins structurés, mais sans astringence. Ils préfèrent également des vins doux, mais sans sucre. Le fait est que trouver un équilibre entre toutes ces propriétés n’est pas une tâche facile.

Quel vin je lui demanderais ? Je lui demanderais un vin qui se vend, c’est-à-dire un vin qui fasse parler de lui, un vin avec une pointe d’originalité, un vin qui représente les caractéristiques de sa région et ses particularités.

Quel type de vin offririez-vous à un bon ami?

Si c’est un bon ami, cela signifie que je connais ses goûts ; s’il aime le vin rouge ou le vin blanc, s’il préfère les saveurs boisées ou fruitées, ou encore s’il apprécie davantage les arômes ou les sensations tactiles.

Sachant cela, je chercherais un vin qu’il aime, mais qu’il ne connaît pas, en essayant de le surprendre avec une région ou un type de production particulier ; je choisirais un vin qui me permette de lui montrer que je connais ses goûts tout en le surprenant.

 

Téléchargez le catalogue d’Agrovin ici