Les œnologues apprécient spécialement le choix d’un modèle de tonneau adéquat pour les caractéristiques de chaque cépage et les nuances qu’ils veulent donner au vin pendant sa maturation. La pièce bordelaise de 225 litres est l’un des plus traditionnels, mais la vérité est qu’il existe d’autres fûts et tonneaux de chêne qui peuvent s’avérer être l’entreposage parfait pour chaque variété.

 

À quoi servent les fûts de chêne ?

Bien que l’on puisse chercher des contenants alternatifs, les fûts de bois de chêne sont les plus utilisés pour faire vieillir les vins. En plus de favoriser le processus de micro-oxygénation du vin, une de leurs propriétés les plus remarquables est leur capacité d’apporter leurs propres nuances au vin qu’ils contiennent, tout en respectant toujours celles de chaque cépage.

Nous devons aussi tenir compte qu’il existe des fûts de chêne de différentes origines, qui ont leurs caractéristiques propres.L’œnologue est le professionnel formé pour sa sélection, considérant toujours le type de vin qu’il veut élaborer.

Aussi, en plus du bois, il est nécessaire d’évaluer d’autres éléments de chaque fût pour pouvoir faire une sélection appropriée. La taille (un fût, un tonneau et une barrique ont des capacités très différentes) et, surtout, la torréfaction de la douelle sont des éléments qui influencent le vin qu’ils contiennent, autant ou même plus que le terroir et le cépage prédominant.

Il faut noter que la torréfaction du fût apporte différents arômes et saveurs en fonction de son intensité :

  • Une torréfaction légère impacte les trois à cinq premiers millimètres et apporte des arômes subtils de bois nouveau, des rappels fruités et des notes de vanille ;
  • Une torréfaction moyenne atteindra jusqu’à 5 mm d’épaisseur dans le chêne et augmente la puissance et la complexité des vins, les rendant plus ronds et avec plus de tannins. En ceux-ci, on détecte des arômes de fumée, des notes de cacao et une forte présence de vanille ;
  • Une torréfaction moyenne plus, entre les cinq et sept premiers millimètres du bois du tonneau, apporte plusieurs arômes. C’est la plus utilisée actuellement, surtout pour les rouges avec beaucoup de corps. Elle donne de la puissance aux notes de café, de fumé, de fruits secs et de miel.
  • Une torréfaction forte, à compter de 7 mm des barriques de chêne, offre des notes de fumé très intenses, avec des rappels de caramel grillé, de tabac et de charbon, entre autres

En plus de ces caractéristiques bien définies, l’on doit signaler que chaque type de bois de chêne répond de manière différente à chaque niveau de torréfaction. Donc, on ne peut généraliser les propriétés de chaque barrique.

 

Combien existe-t-il de types de barriques de chêne sur le marché ?

Bien qu’il existe plus de 600 variétés de chênes dans le monde, seulement une quinzaine de ces variétés conviennent à la fabrication d’un brut, d’un tonneau ou de tout autre type de barrique. Parmi eux, le chêne américain, français ou espagnol se démarquent.

 

Chêne français

Bien que l’on parle souvent de chêne français, l’on doit préciser que ce type de bois présente des différences importantes selon la forêt d’origine de l’arbre. Si nous parlons d’un arbre plus gros et de plus grande taille, il transmettra plus de tannins et d’arômes plus délicats ; il sera donc utilisé pour les vins de meilleure qualité.

 

Chêne américain

Les barriques faites de ce type de chêne ont une empreinte plus grossière. En plus, nous devons tenir compte qu’il contient une substance dont l’odeur rappelle le coco et la pelure sèche d’orange. Le vin vieilli dans un tonneau de chêne américain compte moins de tannins, est plus doux et a moins d’astringence.

Le chêne américain a d’importantes différences avec le français. Une des plus importantes différences est son prix, car les caractéristiques du second font que l’on peut faire moins de barriques d’un seul arbre, ce qui en augmente le coût. Mais il ne faut pas oublier que l’américain a une forte odeur de coco, alors que le français apporte des arômes plus subtils et complexes aux vins.

 

Chêne espagnol

Les barriques de chêne espagnol sont plus semblables à celles faites de chêne français, à cause de leur proximité géographique. Dans ce cas, elles sont spécialement appréciées par les œnologues pour leurs arômes de fumé et de vanille qu’ils apportent aux vins. Il est particulièrement recommandé pour les vins rouges.

 

Chêne du Caucase

Le chêne du Caucase a des caractéristiques très similaires au chêne français. Il se démarque pour apporter des tannins souples, une onctuosité et des notes fraîches, toujours en respectant les arômes propres à chaque vin. Pour cela, il est recommandé pour ceux dont le terroir mérite d’être souligné.

En plus, il faut souligner que ce type de bois a un prix intermédiaire, entre le chêne français et le chêne américain. Cela en fait donc un bon choix pour certains vins.

Les barriques de chêne sont un élément essentiel pour que nous puissions profiter d’un vin de grande qualité, dont la maturation a respecté ses caractéristiques les plus importantes. Connaître tous les éléments de ces tonneaux qui influencent le vin est essentiel pour choisir le modèle le plus approprié pour chaque type de vin.

Une fois terminé le traitement avec le bois, il est possible d’ajuster le profil aromatique du vin en utilisant des tannins extraits du chêne. Si vous voulez savoir comment ajuster le profil aromatique des vins avec du bois, contactez le groupe Agrovin et nous vous aiderons.